Menu Fermer

Le patch de la saison 2 de Halo Infinite corrige des bugs d’animation de longue date, ajoute de nouveaux modes graphiques.

Lors de sa sortie, Halo Infinite n’était pas au point, avec des problèmes d’animation, de frame-pacing et des problèmes supplémentaires dans les cutscenes. Certains problèmes ont été résolus après le lancement, mais c’est avec la sortie du patch de la saison 2 que certains problèmes de longue date ont enfin été résolus. Nous avons examiné les correctifs que 343 Industries a mis en place sur PC et Xbox Series X/S, couvrant l’animation, les cutscenes et les modes graphiques, et nous avons identifié quelques problèmes persistants de frame-pacing, v-sync et VRR qui, malheureusement, persistent encore.

Commençons par les bonnes choses : Halo Infinite fait une bien meilleure première impression sur PC, Série X et Série S, grâce à la correction de problèmes de longue date concernant les cutscenes pré-rendus du jeu. Après le patch, les couleurs et les niveaux de noir sont désormais corrects et la séquence vidéo pré-rendue est lue avec un frame-pacing correct, ce qui la rend beaucoup plus fluide et plus soignée. Cela peut sembler anodin, mais cette séquence a coûté très cher à réaliser, elle est essentielle à la narration initiale du jeu et le fait qu’elle se présente comme elle l’a fait au lancement est un mystère. Mais le problème est maintenant résolu et l’amélioration est palpable : l’image est correcte, l’aspect délavé a disparu et les problèmes de lecture saccadée sont enfin résolus.

La lecture des cinématiques, un problème que nous avions souligné avant le lancement et que Microsoft nous avait annoncé comme devant être corrigé, a également été corrigé. Ce problème est étrange : même si le jeu tournait constamment à 60 ou 120 images par seconde, les mouvements dans les scènes étaient très saccadés et très gênants, donnant l’illusion d’un niveau de performance bien inférieur. Cette correction est un véritable soulagement, car elle améliore grandement la qualité visuelle de toutes les scènes et s’ajoute à d’autres corrections plus mineures, comme la prévention du scintillement des lumières lorsque vous vous envolez pour la première mission en monde ouvert. Cela dit, un problème subsiste : les animations faciales de tous types sont toujours diffusées à 30 images par seconde, ce qui n’était pas le cas dans les images de pré-version vers 2020. Espérons que cela sera corrigé dans une prochaine version, afin que les cutscenes soient aussi belles qu’elles le devraient.

Lire la suite