Menu Fermer

Le réalisateur de Balan Wonderworld, Yuji Naka, a intenté un procès à Square Enix et révèle qu’il a été écarté avant la sortie du film.

Balan Wonderworld a été un jeu décevant pour la plupart, surtout pour un jeu de Yuji Naka, le créateur de Sonic the Hedgehog.

Maintenant, Naka a pris Twitter pour révéler que non seulement il a été retiré de la direction de Balan Wonderworld environ six mois avant sa sortie en mars 2021, mais qu’il a également intenté un procès contre l’éditeur du jeu, Square Enix, pour cela. Il dit que maintenant que les procédures sont terminées et qu’il n’est plus lié par les règles de l’entreprise, il s’exprime sur ce qui lui est arrivé, comme le traduit l’utilisateur de Twitter Cheesemeister3K.

“J’ai été démis de mes fonctions de directeur de Balan Wonderworld environ six mois avant la sortie, j’ai donc intenté un procès contre Square Enix. Maintenant que la procédure est terminée et que je ne suis plus lié par les règles de l’entreprise, j’aimerais m’exprimer.” #BalanWonderworld https://t.co/Ht0Zc9soBa

– Cheesemeister 😷💉💉💉 (@Cheesemeister3k) 28 avril 2022.

“Je pense que c’est une erreur de la part de Square Enix de ne pas valoriser les jeux et les fans de jeux”, écrit Naka sur Twitter, selon la traduction de Cheesemeister. “Selon les documents judiciaires, j’ai été démis de mes fonctions de directeur de Balan Wonderworld pour deux raisons. Cela a été fait par le producteur, le chef du marketing, le chef du son, le directeur général et les RH. Premièrement, lorsque la performance arrangée au piano d’un YouTuber de la musique du jeu a été publiée dans une promotion au lieu de la piste originale du jeu, transformant le compositeur en un auteur fantôme, j’ai insisté pour que la piste originale soit publiée et cela a causé des problèmes.

“Deuxièmement, selon les documents judiciaires, [Naoto] Ohshima a dit au producteur [Noriyoshi] Fujimoto que la relation avec Arzest était ruinée en raison des commentaires que j’ai faits pour améliorer le jeu face à Arzest qui a soumis le jeu sans corriger les bugs. De plus, dans un courriel adressé par Ohshima à Fujimoto, il a écrit : “Je viens d’informer l’équipe du retard de la démo”. Quand je leur ai dit : “C’était la décision de prod. Fujimoto. Faisons de notre mieux pour lui”, le personnel a applaudi et acclamé. C’était inattendu, et j’ai été ému. Le personnel était déprimé ces derniers temps, mais leur esprit a été ravivé. Merci beaucoup. Nous tous, membres du personnel, allons travailler dur. Donc le planning ne dépendait pas de moi, mais du producteur, et pourtant le planning serré était le fait du producteur. Il y avait quelque chose qui clochait.”

Naka poursuit en déclarant que lors de la sortie d’un jeu original, il n’était pas correct de sortir un morceau arrangé avec le matériel promotionnel. Il estimait que les musiques de jeu que tout le monde pouvait fredonner étaient les morceaux originaux, et non des morceaux arrangés par quelqu’un d’autre que le compositeur.

“Je crois que tous les efforts doivent être mis en œuvre pour rendre les jeux les meilleurs possibles jusqu’à la toute fin afin que les fans de jeux apprécient ce qu’ils achètent”, poursuit Naka sur Twitter. “Il n’était pas juste, sans discussion, de retirer et de désolidariser complètement du projet un directeur qui le dit”. Retweeter, liker, etc. sur les SRS et autres ont été interdits, donc je ne pense pas que Square Enix apprécie les fans de jeux. Il y a eu beaucoup de commentaires et de merveilleuses illustrations sur Balan Wonderworld, et je suis vraiment désolé de ne pas avoir pu y réagir.

“Moi-même, je suis sincèrement désolé pour les clients qui ont acheté Balan Wonderworld dans un état inachevé. À partir de maintenant, je ne pourrai réagir qu’aux messages qui me concernent ou qui me sont adressés sur les réseaux sociaux et autres. Je pense que lorsqu’on fait des jeux, demander des corrections pour en faire quelque chose de bien devrait être une évidence, et si ce n’est pas possible, il faudrait en parler, mais il semble qu’ils ne peuvent pas. Je ne pense pas qu’ils accordent de l’importance aux jeux.”

Naka cite l’exemple de Sonic the Hedgehog 2. Il explique que deux semaines avant la finalisation du jeu, celui-ci a été modifié de manière à ce que vous ne mouriez pas tant que vous avez au moins un anneau. Cela ne serait pas arrivé s’il n’avait pas été autorisé à améliorer le jeu jusqu’au bout, affirme Naka.

“Améliorer un jeu jusqu’à la toute fin, c’est ça être un créateur de jeu, et si ce n’est pas possible, quelque chose ne va pas”, écrit Naka, selon Cheesemeister. “J’ai demandé à mon avocat de négocier le fait que je ne puisse faire de commentaires que jusqu’à la fin de la production, mais leur refus m’a conduit à porter plainte. Je pense que le Balan Wonderworld qui en a résulté et l’accueil critique qu’il a reçu ont beaucoup à voir avec ce qui s’est passé. Je suis vraiment déçu qu’un projet sur lequel j’ai travaillé dès le départ ait tourné de cette façon.

“Je regrette personnellement que Balan Wonderworld ait été diffusé au monde dans un état inachevé. Je voulais prendre en compte toutes sortes de choses et le sortir comme un véritable jeu d’action. Je ne pense pas que Square Enix et Arzest accordent de l’importance aux jeux et à leurs fans.”

On ne sait pas quel a été le résultat du procès intenté par Naka, mais il est clairement en mesure de parler publiquement de Balan Wonderworld maintenant, ce qu’il dit ne pas avoir pu faire auparavant.

[Source : Yuji Naka sur Twitter, traduit par Cheesemeister3K sur Twitter]