Menu Fermer

TimTheTatMan parle du streaming et de l’AT&T Annihilator Cup

Tout le mois d’avril, l’AT&T Annihilator Cup se déroule sur Twitch, avec une foule de personnalités populaires et une grande variété de jeux. Vingt streamers de renom se lancent dans cinq expériences de jeu très différentes pour gagner des points, du combat à l’horreur asymétrique en passant par l’action FPS.

L’événement est en direct chaque vendredi sur la chaîne officielle AT&T Twitch. Il sera également intéressant de voir des streamers qui connaissent bien leur genre s’attaquer à des jeux qui ne sont pas de leur ressort, comme Street Fighter ou Dead By Daylight.

Cliquez ici pour voir les médias intégrés

Nous avons rencontré le concurrent de l’Annihilator Cup, TimTheTatMan, pour une rapide discussion sur le tournoi, sa carrière et bien plus encore !

Alors, le tournoi Annihilator. Dites-moi ce que c’est, pourquoi vous êtes excités par ce tournoi et pourquoi vous y participez !

J’ai hâte de participer au tournoi Annihilator, car c’est une bonne occasion de montrer à quel point je suis doué pour une grande variété de jeux. Vous savez, je joue beaucoup à Call of Duty, mais je suis ici pour montrer aux gens que je peux aller au-delà de ça. Et je peux, vous savez, dominer dans ce domaine aussi.

Quel jeu sera le plus grand défi pour vous ?

Je pense que le plus grand défi sera Dead by Daylight pour moi. Je l’ai vu. Je comprends le concept qui se cache derrière. Mais je suis aussi, pour être honnête avec vous, une sorte de poule mouillée, alors je n’ai pas l’habitude de jouer à des jeux d’horreur. Donc celui-là pourrait me donner un peu de fil à retordre.

De toute évidence, vous êtes très versé dans les FPS. Quels sont les autres genres que vous affectionnez ?

Eh bien, vous savez, j’ai grandi en jouant à Counter-Strike sur ordinateur et j’ai aussi joué à Call of Duty sur Xbox, donc vous avez tout à fait raison ; les FPS sont mon principal point fort, si vous voulez. Ceci étant dit, je me suis aventuré dans les MMORPG, j’ai beaucoup joué à ce genre de jeux en grandissant, World of Warcraft, j’y ai joué une tonne, mais vous avez raison quand il s’agit de ce que j’aime.

Tu es donc un grand fan de Call of Duty : Warzone. Si tu pouvais changer une chose sur Warzone, qu’est-ce que ce serait ?

Il y a tellement de choses qui me passent par la tête, je ferais une chose – je changerais ça personnellement : Essayer d’avoir juste un peu plus fréquemment… des changements de carte ou des trucs comme ça, ou comme une nouvelle arme plus… plus fréquemment. Fortnite, je pense qu’il m’a un peu gâté à cet égard, pour être honnête avec vous. Fortnite est devenu très bon dans la mise à jour constante du jeu. C’est vraiment important de garder les choses fraîches à la fin de la journée.

Comment vous êtes-vous lancé dans le streaming et la création de contenu ?

C’est tellement drôle parce que tant de choses ont changé au fil des ans. Je me demande pourquoi. Beaucoup de gens voient le streaming comme de l’argent, comme un travail. Et je veux dire, il y a des années, mec, je travaillais. Je travaillais à temps plein. Je regardais Twitch, d’accord ? Et je regardais les streamers – il y a presque une décennie. Je m’asseyais là, j’allais au travail, et je regardais des streamers. Et j’avais l’habitude de penser, “mec, ça peut être un truc tellement cool. Vous savez, j’aimerais pouvoir faire ça.” Et à cette époque, les gens ne gagnaient même pas d’argent. Il y avait juste une poignée de personnes qui survivaient grâce au streaming. Et j’ai décidé que j’allais tenter le coup. J’ai construit un ordinateur. La première chose que j’ai vraiment diffusée en streaming était Call of Duty Black Ops II, donc vous savez, il est logique que je sois encore dans la création de contenu Call of Duty. Et j’ai commencé à le faire pour le plaisir. Littéralement, c’était juste quelque chose d’accessoire quand je rentrais du travail.

Et c’est parti de là ?

Je rentrais à la maison et je streamais pendant deux ou trois heures le soir après mon service. Et puis je prenais mes week-ends pour me détendre avec mes amis. C’est comme ça que tout a commencé pour moi. Et c’était juste un passe-temps. C’est tout parce qu’il n’y avait pas vraiment d’argent à gagner. Vous voyez ce que je veux dire ? Et j’ai commencé à le faire tout en travaillant à temps plein, donc je faisais 45 heures par semaine au travail et 30 heures à côté avec le streaming. Et finalement, j’ai fini par gagner plus sur le côté que dans mon travail à temps plein.

Avez-vous déjà pensé à créer votre propre jeu ?

Non, parce que je sais la quantité de travail que ça demande, tu sais, la quantité d’équipes et tout ce qu’il y a à faire pour créer ces énormes jeux vidéo. Ce n’est pas mon truc, mec. Je suis un gars assez décontracté. Vous savez, redemandez-moi dans 10 ou 15 ans. Peut-être que je serai dans cet espace à un certain niveau, non ?