Menu Fermer

Destiny 2 : The Witch Queen est le crescendo meurtrier que les joueurs attendaient.

Le monde du trône de Savathûn est un endroit indulgent et décadent. Ses haies de troènes soignées bordent des allées sinueuses qui ne semblent pas pressées de se rendre quelque part, et une grande partie du sol – de la pierre blanchie et polie – est masquée par un épais tapis de feuilles rousses et de pétales rouge sang.

C’est beau ici – un peu froid, peut-être, mais beau quand même – jusqu’à ce que votre regard dérive et que vous remarquiez que ses façades gothiques sont surmontées de longues et fines pointes mortelles, aussi sympathiques que les barbes que nos conseillers municipaux installent sur les toits et dans les portes des magasins pour éloigner les oiseaux et les sans-abri. Les statuts – bénins à première vue – sont plus menaçants à mesure que l’on regarde. Palatiaux et extravagants – peut-être même légèrement répugnants, peut-être ? – vous commencez à réaliser que seule une personne prétendant être une reine pourrait vivre dans un tel endroit. Pas un monarque bienveillant, bien sûr, mais le genre de personne qui crie “Qu’on lui coupe la tête !”, et avant même que je ne remarque que Bungie avait qualifié cet endroit de “pays des merveilles tordues”, le règne tyrannique de la Reine de Cœur était déjà présent dans mon esprit. Je m’attendais à trouver une carte à jouer tremblante ou un lapin blanc en retard chaque fois que je franchirais l’une de ces haies parfaitement taillées.

Lire la suite