Menu Fermer

Horizon Forbidden West : comment une vitrine graphique de la PS5 se décline sur la PS4

Nous avons vu Horizon Forbidden West pour la première fois à l’apogée de la présentation des jeux PlayStation 5, un ” juste une chose de plus ” approprié pour un début efficace de la vision de Sony pour la fenêtre de lancement de la nouvelle console. L’apparence était phénoménale, le niveau de détail dépassait tout ce que l’on avait pu voir sur la génération précédente, mais une question essentielle se posait : comment Guerrilla Games pouvait-il livrer quelque chose d’aussi bon avec un titre qui devait également fonctionner sur la PlayStation 4 standard ? Avec le code final en main, nous avons enfin des réponses.

La façon dont Sony aborde le clivage entre les générations est intrigante et ressemble à certains égards à l’approche adoptée par Playground Games pour un autre chef-d’œuvre du cross-gen, Forza Horizon 5. Il existe deux niveaux distincts de fonctionnalités, l’un pour les consoles PS4, l’autre pour la PlayStation 5. Chacun de ces niveaux est déployé dans deux scénarios différents : la PS4 de base et la Pro offrent une expérience visuelle considérablement réduite, avec une résolution dynamique de 1080p sur la PS4 standard et un damier dynamique de 1800p sur la Pro, les deux fonctionnant à 30 images par seconde. Dans le même temps, les fonctionnalités de la PS5 sont exécutées en 4K natif dans le mode de résolution privilégié à 30 images par seconde, puis en 1800p en damier à 60 images par seconde dans le mode de performance privilégié (le DRS est également implémenté sur la PS5, mais il est assez difficile à détecter).

Lire la suite