Menu Fermer

Le retour de Brewster, l’oiseau qui défie tant de logique de jeu vidéo

J’ai récupéré ma boîte aux lettres ce matin. Le mauvais bouton. J’avais l’intention de l’ouvrir, mais ensuite blam : elle avait disparu, et elle était passée dans mon inventaire. Je ne savais pas qu’on pouvait faire ça. C’était un rappel qu’après – jeepers ! – 185 heures de jeu du dernier Animal Crossing, il y a encore des choses qui me surprennent.

Mais ces choses se sont faites rares ces derniers temps. Je me connecte encore tous les jours, mais comme Billy Bones, je scrute surtout l’horizon. Ces derniers mois, je me suis connecté pour Redd et Redd seul, le renard qui apparaît dans un bateau qui déverse de la fumée noire dans le ciel et qui contient des trésors artistiques, rangés ensemble dans la pénombre, le vrai et le faux. Je me suis un peu inquiété. Je peux encore trouver du plaisir dans le papillon qui volette ou dans la vue de Gulliver sur la plage, mais la vérité est difficile à nier : une fois ma galerie d’art terminée, j’aurai du mal à revenir aussi régulièrement.

Lire la suite