Menu Fermer

Hors sujet : Sortir du manège familier de la fantaisie et aimer ça.

Chaque fois que j’ai une conversation avec quelqu’un sur la fiction fantastique, nous semblons toujours finir par recommander les mêmes choses. Des choses comme Le nom du vent de Rothfuss (les Chroniques de Kingkiller), Les mensonges de Locke Lamora de Lynch (la série des Gentleman Bastard), ou les livres d’Earthsea – je les ai relus récemment et les livres un et deux sont toujours des best-sellers absolus – de Le Guin. Tolkien est toujours sous-entendu, peut-être Philip Pullman et George R.R. Martin aussi, et Sapkowski est aussi populaire maintenant.

Et cela – ce manège des mêmes recommandations – a commencé à me déranger. Ce n’est pas parce que les livres sont nuls ; évidemment, ils ne le sont pas. Mais ils sont connus. La fantasy est saturée par eux. Et leurs voix, à l’exception de celle de Le Guin, sont toutes assez similaires. J’ai réalisé que j’étais devenu un peu prisonnier de leur influence, et j’ai réalisé que je voulais quelque chose de nouveau.

Lire la suite