Menu Fermer

La nouvelle OLED est géniale, mais la Switch aurait besoin de plus qu’un rafraîchissement matériel pour le moment.

C’est drôle comme on peut s’attacher aux petits bouts de plastique que l’on transporte avec soi. Après quatre ans et demi de bons et loyaux services – dont quelque 300 heures de jeu sur Animal Crossing, trois fois et demie Breath of the Wild, d’innombrables parties d’Arms tard dans la nuit et, inexplicablement, plus de 100 heures de jeu sur Tetris 99 sans enregistrer une seule victoire – mon modèle Switch de lancement a finalement été mis paisiblement à la retraite pour faire place à l’OLED.

Après quelques semaines avec le rafraîchissement matériel de Nintendo, je suis agréablement surpris de voir à quel point il revigore l’expérience de la Switch, qui ces derniers mois m’a parfois semblé aussi usée que ma vieille console. Avoir une excuse pour revenir à des jeux plus anciens – et après quatre ans et demi, j’ai réussi à en acquérir un peu moins de 200 – est un plaisir, et j’ai commencé à retrouver un peu de cette même excitation que j’avais pour la console dans ses premières années. Skyrim sur les toilettes ! Dark Souls au lit ! Et puis, j’ai aussi un tout nouveau Metroid pour me faire sourire.

Lire la suite