Menu Fermer

Deathloop Les modes graphiques de la PS5 comparés : quelle est la meilleure façon de jouer ? .

Arkane est de retour – et ce n’est pas un secret que Digital Foundry admire énormément le type d’expérience de simulation immersive dont ce studio est spécialiste, offrant aux joueurs un type de jeu axé sur l’objectif mais de forme libre, avec de nombreux secrets à découvrir et des chemins différents à travers chaque étape. La mécanique du “deathloop” permet au joueur de revenir à un moment antérieur de la mission à chaque fois qu’il meurt, et après deux “retours en arrière”, le niveau redémarre avec la charge par défaut du joueur. C’est amusant, rapide, stimulant, encourageant l’expérimentation et la découverte, et la narration générale est également excellente. C’est un jeu que nous avons appris à aimer au cours de la période d’évaluation et qui vaut la peine d’être vu.

Curieusement, Deathloop a beau être exclusif à PC et PlayStation 5, il ne repousse pas vraiment les limites technologiques, et c’est tant mieux. Au-delà de l’esthétique stylisée et magnifiquement réalisée, j’ai apprécié certaines des prouesses techniques, notamment les cartes d’occlusion de parallaxe très détaillées sur les textures du sol, ainsi que la qualité des animations des armes à la première personne. Il est également intéressant de noter que l’effet de profondeur de champ de la recharge vu dans Black de Criterion (et jamais revu !) fait son retour dans Deathloop. En fin de compte, Deathloop ne doit pas sa réussite à sa technologie, mais plutôt à sa conception du jeu, à son excellent graphisme et à son sens de la finition.

À l’instar de nombreux autres titres de l’ère actuelle, les utilisateurs de la PlayStation 5 ont accès à trois modes de rendu différents dans le jeu. Le meilleur choix est sans conteste le mode performance à 60 images par seconde. Le verrouillage de cet objectif nécessite – peut-être inévitablement – l’utilisation de la mise à l’échelle dynamique de la résolution, où la gamme DRS typique tend à se situer dans une fenêtre de 1296p à 1440p, bien que les valeurs minimales puissent descendre à 1080p dans les scènes les plus stressantes (les zones les plus basiques semblent atteindre un maximum de 1620p). Les performances étaient effectivement de 60fps pour la grande majorité du temps que j’ai passé à jouer et les seules exceptions sont de légers bégaiements lors de l’interaction avec des éléments comme les tampons de porte (ce n’est pas un problème car la caméra est statique, on le remarque à peine). Il s’agit d’une exception, mais j’ai eu une baisse de performance ponctuelle avec un bégaiement important, mais je n’ai pas pu le reproduire lors des parties suivantes. En fin de compte, 60fps présente des avantages évidents pour le jeu, le niveau général de cohérence est excellent et c’est ma façon préférée de jouer.

Lire la suite