Menu Fermer

Passer de la 2D à la 3D

Il y a des plate-formes indé 2D mignonnes, et puis il y a Slime-san. J’ai honte d’admettre qu’il m’a échappé lors de sa sortie en 2017, le considérant comme un autre jeu de plates-formes old school brutalement difficile, bien qu’ayant un style propre. En le reprenant quelques années plus tard, je me suis rendu compte que je n’aurais pas pu être plus loin de la vérité : oui, Slime-san est un autre jeu de plates-formes en 2D difficile, mais il a un caractère, un humour et une exécution tout simplement impeccables qui lui sont propres.

C’est pourquoi j’ai été intrigué par la suite de Fabraz, le développeur de Slime-san, qui va dans une direction surprenante mais aussi familière – on retrouve le même esprit et le même charme trippant, mais cette fois, c’est un jeu de plates-formes entièrement en 3D, ce qui semble être un grand saut pour le petit studio de New York.

Au cœur de Fabraz se trouve Fabian Rastorfer, un développeur qui, comme vous pouvez le constater après une demi-heure de discussion, apporte beaucoup de cœur à ses jeux vidéo. Attiré par les jeux dès son plus jeune âge, à l’époque de la GameCube, il a rapidement combiné son amour du médium avec sa passion pour le dessin de bandes dessinées et l’écriture, faisant ses premières armes avec RPG Maker. C’était assez drôle, parce que je crois que vers 18 ans, j’ai dit à mes parents : “Bon, je crois que j’ai pris une décision très importante – je crois que je veux me lancer dans le développement de jeux vidéo”. Et je me souviens distinctement mais mes parents m’ont regardé comme, ‘Sans déconner'”.

Lire la suite