Menu Fermer

The Ascent : une vitrine de la série Xbox – mais comment fonctionne-t-il sur la Xbox One ?

Révélé l’année dernière lors de l’une des premières présentations de la série Xbox, The Ascent est un témoignage étonnant de la puissance d’Unreal Engine dans les mains de petits studios – et une véritable vitrine de ce que la nouvelle vague de consoles peut offrir. Pourtant, il s’agit également d’un titre multigénérationnel, qui fonctionne avec plus ou moins de succès sur l’ancien matériel Xbox One. Cela peut sembler étrange de le dire comme ça, mais The Ascent est en grande partie décent sur les consoles de dernière génération, tout en démontrant de manière spectaculaire à quel point les dernières vagues de machines de jeux représentent un véritable bond en avant.

The Ascent est un jeu construit principalement par une équipe de 12 personnes avec l’aide de studios de support, mais malgré la petite équipe, la qualité de l’expérience est impressionnante, les paysages urbains futuristes regorgeant de détails, soutenus par un déploiement expert du pipeline de post-traitement de Unreal Engine 4. La profondeur de champ bokeh du jeu et les matériaux basés sur la physique fonctionnent à merveille avec les superbes éclairages – et il y a une agréable surabondance d’effets de particules pour attirer l’œil. L’univers du jeu se compose de nombreuses cartes extrêmement vastes, peuplées de toute une série de PNJ et d’ennemis.

La taille et l’étendue sont remarquablement impressionnantes. Certes, il y a des écrans de chargement, mais ils sont rares. Ce monde est présenté principalement sous un angle isométrique, avec quelques mouvements de caméra occasionnels dans des séquences spécifiques. Cela donne presque l’impression d’être un diorama vivant. Cela rappelle l’époque des jeux PC isométriques pré-rendus, mais tout est rendu en temps réel.

Lire la suite