Menu Fermer

Ghost Trick et la joie du ridicule

J’ai récemment écrit sur le fait de venir à la 3DS avec dix ans de retard, et à quel point je l’aime maintenant, mais la décision de la ramasser en premier lieu a été motivée par mon désir de jouer à un seul jeu. Je suis un fan avéré d’Ace Attorney depuis que j’ai joué à la collection de la trilogie en 2019. Je n’ai pas perdu de temps pour mettre la main sur les autres jeux, et c’est devenu très rapidement ma série de jeux préférée.

Cela a incité les gens à me parler de Ghost Trick, conçu et écrit par le créateur d’Ace Attorney, Shu Takumi. Ghost Trick, diraient mes amis, n’est pas seulement un bon ou un excellent jeu, c’est l’un des meilleurs. Presque sans défaut. Par nature, cela ne peut que me rendre méfiant, mais lorsque j’ai enfin pu jouer à Ghost Trick sur une 3DS empruntée, j’ai été conquis.

Ghost Trick : Phantom Detective raconte l’histoire de Sissel, qui se réveille dans un dépotoir et découvre qu’il est mort, comme en témoigne son corps étendu dans la terre devant lui, le cul en l’air (une scène qui a donné lieu à la fantastique couverture du jeu). Quelques secondes après cette découverte choquante, il rencontre une lampe de bureau qui lui demande de sauver une jeune femme d’une mort certaine aux mains d’un assassin, alors qu’elle est déjà morte. Pour ce faire, vous pouvez posséder différents objets : au début, je possède un vélo pour le guider le long d’une ligne électrique par ses poignées. Il est trop risqué de dire quoi que ce soit d’autre sur Ghost Trick sans vous spoiler, mais si vous n’êtes pas intrigués par la perspective de, et je dois me répéter, remonter le temps pour annuler une mort en tant que vélo, je ne sais pas quoi vous dire. Ce n’est même pas la chose la plus ridicule qui arrive dans ce jeu, et de loin.

Lire la suite