Menu Fermer

Dicebreaker Recommends : Specter Ops, ce qui se rapproche le plus d’un jeu de société Metal Gear Solid de sitôt.

Dicebreaker Recommends est une série de recommandations mensuelles de jeux de société, de RPG et d’autres jeux de table par nos amis de notre site frère, Dicebreaker.

La furtivité est un élément essentiel des jeux vidéo de nos jours, qu’il s’agisse de plonger en piqué sur la tête d’un garde insoupçonné dans Assassin’s Creed ou de changer de garde-robe à la hâte dans Hitman. Même si, à première vue, le genre n’est pas aussi populaire ou prolifique sur la table de jeu – personne ne tire sur la tête en silence au Monopoly, après tout – les jeux de plateau furtifs existent en carton depuis presque aussi longtemps que sur les écrans de télévision.

L’un des premiers jeux de société furtifs a été Scotland Yard, sorti en 1983, deux ans seulement après le jeu d’arcade 005 de Sega, pionnier du genre pour les jeux vidéo (ou quatre ans après le jeu de vol à l’étalage furtif Manbiki Shounen, sorti sur PC au Japon, selon la personne à qui l’on demande). Scotland Yard a introduit l’idée d’un jeu à mouvements cachés, dans lequel un joueur contrôle un criminel invisible, M. X, qui entraîne la police dans une chasse à l’oie à travers Londres. Au lieu d’un pion ou d’un jeton sur le plateau de jeu, M. X suivait ses mouvements sur un bloc-notes, ne donnant que des indices occasionnels aux détectives qui tentaient de coincer le criminel avant de manquer de temps.

Lire la suite