Menu Fermer

Ne pas appeler Death Stranding Director’s Cut un Director’s Cut, selon Hideo Kojima.

Death Stranding Director’s Cut est une expérience de jeu étendue pour ceux qui ont aimé le titre phare de Hideo Kojima, issu de son nouveau studio de jeux vidéo. Cette édition du jeu a été révélée par un astucieux clin d’œil à Metal Gear Solid et offre des expériences supplémentaires à explorer en construisant des ponts et en traversant une pléthore de crises existentielles. Bien que le titre du jeu indique “director’s cut”, Kojima ne veut pas que les fans le voient de cette façon. Fidèle à son habitude, Kojima a adopté une approche légèrement différente pour expliquer le monde qui l’entoure.

Dans un récent message sur Twitter, Kojima a expliqué aux fans que le Director’s Cut de Death Stranding ne correspond pas à la définition du director’s cut, mais qu’il s’agit plutôt d’extensions plus sporadiques qui ont été filtrées pour une expérience plus complète. “Dans un film, une director’s cut est un montage supplémentaire à une version raccourcie qui a été publiée à contrecœur parce que le réalisateur n’avait pas le droit de la monter, ou parce que la durée du film devait être réduite”, explique-t-il. “Dans le jeu, ce n’est pas ce qui a été coupé, mais ce qui a été produit en plus qui a été inclus. Delector’s Plus ? Donc, à mon avis, je n’aime pas appeler cela ‘director’s cut’.”

2/2
Dans le jeu, ce n’est pas ce qui a été coupé, mais ce qui a été produit en plus qui a été inclus. Delector’s Plus ? Donc, à mon avis, je n’aime pas parler de “director’s cut”.

– HIDEO_KOJIMA (@HIDEO_KOJIMA_EN) 12 juillet 2021

Bien que je n’y aie pas pensé au début, son commentaire m’a fait comprendre que le jeu de base lui-même était un director’s cut, car Hideo Kojima l’a développé dans son propre studio avec son propre calendrier. Ainsi, cette édition, bien que portant ce titre, offre plus que ce qui a été laissé sur le plancher de la salle de montage. Il s’agit d’un DLC post-lancement, emballé pour être une édition complète en quelque sorte.

Quel que soit le nom que vous lui donnez, cette version du jeu sera disponible le 24 septembre avec 60 fps sur la console et d’autres améliorations conçues pour la PlayStation 5. Pour en savoir plus sur ce que cette itération particulière de Death Stranding a à offrir, vous pouvez consulter notre précédente couverture ici.

Qu’en dites-vous, cher lecteur ? S’agit-il d’un director’s cut et que Kojima est juste Kojima, ou cela change-t-il la façon dont vous voyez ce label particulier ? Faites-nous part de vos réflexions dans la section des commentaires ci-dessous !