Menu Fermer

Analyse des spécifications : Modèle Switch OLED – nouvel écran, ancienne technologie

Après des mois d’attentes refoulées autour de la ” Switch Pro ” et d’espoirs d’une nouvelle machine améliorée, Nintendo a finalement révélé son nouveau modèle OLED hier et il s’agit effectivement d’un rafraîchissement du produit avec un écran de meilleure qualité, plus de stockage et un dock révisé. Aucune promesse n’est faite quant aux améliorations réelles des performances de la machine car il n’y en a pas. La même version 16nm+ du Tegra X1 que l’on trouve dans les Switch actuelles bat également au cœur du modèle OLED, donc le résultat final est une machine qui améliore la qualité de l’expérience de la console portable, mais ne répond pas à ce qui est sans doute le plus gros inconvénient de la Switch – la qualité du jeu sur dock.

Tout cela soulève la question de savoir comment le train de la hype de la Switch Pro a démarré en premier lieu, puisque des médias réputés avec de bonnes sources semblaient indiquer qu’un modèle amélioré avec un nouveau processeur Nvidia était une affaire conclue. Chez Digital Foundry, nous avons estimé que la nouvelle unité était un rafraîchissement de produit il y a quelques mois (voir le tout premier DF Direct pour le commentaire), en particulier parce que l’équipe du firmware personnalisé Atmosphere avait révélé l’existence d’une Switch révisée avec un nouvel écran mais les mêmes spécifications de base en janvier. Apparemment, la machine – dont le nom de code interne est ” Aula ” – est apparue pour la première fois dans le firmware de la Switch avec la mise à jour 10.0.0, qui a été rendue publique en avril 2020. La seule véritable explication que je puisse suggérer est que le développement de l’OLED et de la Switch next-gen actuelle a été confondu à un moment donné, donnant naissance à la rumeur Switch Pro.

En ce qui concerne l’évolution de la nouvelle Switch, la stratégie de Nintendo consiste à compléter la famille de consoles existante. Pour l’instant du moins, le modèle original est conservé, tout comme la console portable Lite, qui n’est pas une Switch. Le modèle OLED bénéficie d’une meilleure qualité, d’un écran de 7 pouces physiquement plus grand, d’un son amélioré et d’une béquille multiposition, ainsi que d’un capteur de lumière sur le dessus – sans doute pour aider au réglage automatique de la luminosité. Les dimensions globales sont sensiblement les mêmes, mais l’appareil est très, très légèrement plus large et un peu plus lourd. Il est confirmé que la Switch OLED fonctionne avec les anciennes stations d’accueil, mais elle bénéficie d’un rendu plus raffiné avec un port LAN intégré. Ce nouveau dock est disponible à l’achat séparément et fonctionne également avec les anciens modèles de Switch, mais il présente un inconvénient : vous perdez le port USB interne, tandis que les deux prises USB 2.0 externes restent.

Lire la suite