Menu Fermer

Oups, j’ai laissé mourir les humains : être le dieu de la galaxie dans le Paradoxe de Fermi, c’est délicat.

Je devrais peut-être recommencer ? J’ai fait des erreurs.

J’ai pourtant pris un bon départ. J’ai fait passer la Terre à un régime entièrement végétal et j’étais très content de moi, mais j’ai ensuite laissé une guerre nucléaire anéantir la moitié de la population. Je suis devenu un peu Thanos. Et puis, oups, j’ai pensé voir ce qui se passerait si je laissais un groupe de personnes vicieuses lâcher un virus sur ce qui restait du monde, et bien, extinction totale apparemment.

Honteux ! Le contact extraterrestre n’était pas loin. Les hommes-cheval élagués, plus avancés que les humains, étaient déjà en route. Mais quand ils sont arrivés, il n’y avait aucun humain à rencontrer. Quelle honte ! Remarquez, c’est probablement pour le mieux. Nous aurions probablement essayé de leur mettre des selles.

Lire la suite