Menu Fermer

Je crois que j’aime assez le nouveau Final Fantasy qui est la cible des blagues d’internet.

Nous avons tendance à nous souvenir de l’E3 non pas pour les moments de triomphe, mais pour ces intermèdes plus banals, légèrement tragiques et souvent très comiques, qui marquent le début de chaque été : Le “Bam, le voilà” de Kudo Tsunoda qui a tué Kinect avant même son lancement, M. Caféine et son caca sur votre dentifrice, à peu près tout ce qui s’est déroulé dans le théâtre réservé par Konami pour sa conférence de presse de l’E3 2010.

Ajoutez à cette liste toujours plus longue la révélation du spin-off de Final Fantasy, Stranger of Paradise, lors du show de Square dimanche soir. J’avais supposé que l’abandon de l’émission en direct signifiait l’abandon de la théâtralité maladroite qui caractérisait autrefois l’E3, mais je me trompais lourdement : dans la bande-annonce qui semblait sortir d’une toute autre époque, nous avons eu droit à une conférence entière de dégoût en deux minutes et demie. C’était spectaculaire.

Cela ne s’est pas arrêté là non plus. La démo de la PS5, qui devait être mise en ligne sur le PlayStation Store immédiatement après le salon, est arrivée à temps. Le seul problème était qu’elle était corrompue – un problème qui a persisté pendant 24 heures avant d’être finalement résolu plus tôt dans la journée. Tout cela n’inspire pas vraiment confiance, n’est-ce pas ?

Lire la suite