Menu Fermer

Ratchet et Clank : Rift Apart – les trois modes graphiques testés et éprouvés

Ratchet et Clank : Rift Apart a été lancé sur PlayStation 5 et non seulement il s’agit d’une excellente suite pour la célèbre franchise sur console, mais c’est aussi probablement le jeu le plus beau de la nouvelle génération – une sortie qui n’est possible que grâce à la puissance de traitement, aux caractéristiques graphiques et aux prouesses de stockage améliorées que l’on trouve dans la nouvelle vague de consoles. Nous avons déjà expliqué en détail pourquoi nous pensons qu’il s’agit d’une sortie véritablement importante pour la PlayStation 5, mais aujourd’hui nous nous concentrons sur les trois modes graphiques disponibles et sur celui que vous devriez choisir pour jouer.

Pour faire court, si vous avez déjà joué à Marvel’s Spider-Man Remastered ou Marvel’s Spider-Man : Miles Morales sur PS5 – également d’Insomniac, bien sûr – vous êtes en terrain connu. Le trio d’options sélectionnables proposé est la fidélité, la performance et la performance RT, alors creusons chacune d’entre elles avant de vous offrir notre recommandation finale.

Tout d’abord, le mode par défaut (en fonction de la configuration de votre PS5, bien sûr) est le mode fidélité, qui limite les performances à 30 images par seconde. Le temps de rendu fixe de 33,3 ms permet essentiellement à Insomniac de pousser la qualité visuelle au maximum. Cela commence par la résolution de rendu native, qui a un minimum théorique de 1296p mais qui semble en fait se situer dans une fenêtre de résolution dynamique entre 1800p et le 4K complet – 2160p. La qualité de l’image dans ce mode et dans tous les autres est améliorée grâce au jittering temporel, une technique de reconstruction d’image qui analyse la dernière image, cartographie la trajectoire de chaque pixel et “injecte” ces données dans la nouvelle image.

Lire la suite