Menu Fermer

Ma planète préférée : La crainte tranquille de l’Installation 04, alias le Halo original.

Cette semaine, alors que beaucoup d’entre vous vont (ré)explorer la galaxie de la trilogie originale de Mass Effect, nous avons pensé qu’il serait amusant de revisiter certaines de nos planètes de jeux vidéo préférées. Tout d’abord, Oli se souvient de la gloire de Halo. Halo est une planète, non ? Ce n’en est pas une ? Eh bien, personne n’a dit que ce genre de choses était simple – demandez à Pluton.

Halo, la série, doit bien plus que son nom à son cadre original. Le nom est pourtant un bon début, avec son évocation de la sainte révérence, de la gloire réfractée, de la perfection encerclée. C’est le nom que les fanatiques religieux du Covenant ont donné à un mystérieux corps céleste : un monde circulaire en orbite autour d’une géante gazeuse, et un paradis artificiel abritant un sombre dessein. Ses créateurs, une race disparue depuis longtemps connue sous le nom de Forerunners, l’ont appelé, plutôt prosaïquement, Installation 04.

Quel que soit l’angle sous lequel on l’aborde, le Halo inspire l’admiration. La théorie d’abord : le Halo est à la fois ancien, vieux de cent mille ans, et futuriste, créé par une société bien plus avancée que les humains ou les extraterrestres du futur proche du jeu. Au cours de Halo : Combat Evolved, vous découvrirez qu’il s’agit à la fois d’une station de recherche et d’une arme terrifiante. Les Forerunners ont créé un ensemble de Halos qui, lorsqu’ils sont déclenchés ensemble, détruisent toute vie sensible dans la galaxie, afin d’éviter qu’elle ne soit envahie par le Flood parasite. C’est terrifiant !

Lire la suite