Menu Fermer

Famicom Detective Club : l’histoire derrière l’incursion autrefois oubliée de Nintendo dans les visual novels.

Cette semaine a vu la réédition d’une véritable curiosité de Nintendo. Les jeux du Famicon Detective Club semblent initialement provenir d’un univers parallèle : des jeux Nintendo, mais aussi des romans visuels ? Les rééditions des deux premières aventures ont été traitées avec beaucoup d’amour, avec des graphismes superbement mis à jour et de nombreux changements au niveau de la qualité de vie, mais attention, elles restent obstinées et plutôt étranges. Pour vous aider à comprendre d’où viennent ces jeux, nous avons décidé de nous plonger dans l’histoire de cette série fascinante.

Quand vous pensez à Nintendo dans les années 80, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Super Mario Bros ? Duck Hunt et le glorieux NES Zapper ? La domination absolue du marché des consoles de salon ? Toutes ces réponses sont valables, mais même pour les plus fervents défenseurs de Nintendo, Famicom Detective Club ne figure probablement pas en tête de votre liste. Sorti sur la Famicom Disk System en 1988, ce jeu nous a offert deux romans visuels classiques de mystère de meurtre, ce que nous n’avions pas vu de la part de Nintendo depuis Last Window. Malheureusement, cette duologie n’a jamais été lancée en dehors du Japon, mais elle a une histoire intrigante.

Vous pouvez donc imaginer la surprise lorsque Nintendo a annoncé que des versions Switch étaient en route et qu’elles arriveraient enfin en Occident. Il ne s’agit pas d’une nouvelle traduction des versions originales, comme ce fut le cas pour Earthbound Beginnings ou Fire Emblem : Shadow Dragon And The Blade Of Light. D’abord confirmé en 2019, les développeurs de Steins;Gate, Mages, ont donné aux deux entrées le traitement complet de remake, en conservant ce gameplay de base avec de nouveaux graphiques, de la musique et des dialogues entièrement vocalisés.

Lire la suite