Menu Fermer

Le retour de Konami est une coupure profonde bienvenue – et peut-être le début de quelque chose.

Je m’excuse d’être sentimental à propos de rien de plus digne qu’un logo d’entreprise, mais il y a quand même quelque chose de chaleureux à voir le logo Konami au démarrage d’un nouveau jeu. Malgré toutes les frustrations compréhensibles concernant l’approche de Konami vis-à-vis des jeux traditionnels ces dernières années – et même si l’écran d’accueil moderne rouge et plat de la société n’arrive pas à égaler les tirets emblématiques de l’itération des années 90 – il est merveilleux de les voir revenir à ce qu’ils faisaient si bien dans le passé : créer des jeux d’action purs et durs.

Ce nouveau jeu de plates-formes roguelike qui vient d’arriver sur Steam Early Access aujourd’hui est un retour aussi surprenant qu’inspiré, une véritable coupe profonde qui puise dans l’inégalable back catalogue de Konami et n’en ressort ni Gradius, ni Castlevania, ni Silent Hill, mais ceci : Getsu Fūma Den, un remake d’un jeu de plates-formes à défilement latéral de 1987 qui n’est jamais sorti du Japon et auquel même un fervent amateur de la production Konami des années 80 ne peut prétendre avoir joué auparavant.

Ce n’est pas qu’il y ait trop de similitudes entre les deux ; ce remake s’appuie plutôt sur les bases de l’action en 2D assez austère de l’original, sa multitude d’armes et ses combats croustillants constituant la colonne vertébrale parfaite pour tout ce que vous connaissez du roguelike moderne : à chaque course, vous choisissez une construction à partir d’objets et d’artefacts que vous trouvez sur votre chemin, soumis au RNG et à des ennemis assez brutaux qui pourraient prendre une demi-douzaine de coups de n’importe quelle arme que vous pourriez trouver en main.

Lire la suite