Menu Fermer

MLB The Show 21 – Revue en cours

Les stades de MLB The Show 21 sont pleins à craquer, les fans se prélassent sous le soleil d’été et mangent des hot dogs en encourageant l’équipe locale. C’est la vision d’un monde sans pandémie, un monde que nous espérons tous désespérément retrouver. Ce scénario idéal disparaît lorsque le dernier retrait est enregistré et que les joueurs se retirent dans leurs abris. La réalité de la distanciation sociale dans laquelle beaucoup d’entre nous vivent aujourd’hui revient en pleine lumière et constitue une part importante de la présentation de la MLB, jusqu’à la tenue de vidéoconférences dans des salons où certains participants ont des problèmes de son.

Tous les commentaires d’après-match sont présentés sous forme de podcasts vidéo d’anciennes superstars de la MLB, d’analystes de MLB Network et de membres de l’équipe The Show qui parlent de votre performance. Au fur et à mesure de leurs conversations, vous entrez dans leur maison et vous voyez combien ils ont investi dans leurs installations audio et vidéo. C’est une expérience surréaliste à vivre, mais c’est aussi une réussite. Je les ai toutes regardées et j’ai l’impression que ces vidéos (dont le niveau de qualité varie en fonction de la personne qui parle) font un bon travail pour faire avancer la narration, en particulier pour Road to the Show, que j’adore dès le départ. Remarque : je joue au jeu sur PlayStation 5, mais je vais également examiner les versions Xbox Series X et PlayStation 4 au cours de mon évaluation.

MLB The Show 21

Je n’en suis qu’à un mois de ma saison de RttS, mais le fait de pouvoir être un joueur à double sens (lanceur et joueur de position) vous donne le meilleur de tout le sport. Je joue en première base tous les quatre jours et je lance le cinquième. Alors que j’essaie de passer de Double A aux Ligues Majeures, j’utilise le nouveau système de lancement par points, qui, bien qu’il offre beaucoup de gameplay avec ses différents mouvements analogiques et son timing pour chaque lancer, a été une lutte. J’ai fait marcher cinq batteurs lors de ma première partie, et quatre lors de la suivante, ce qui m’a valu un ERA de plus de 6.00. Bien que j’aime le défi, je n’ai pas l’impression de manquer de beaucoup (étant donné les 90-94% de précision que j’obtiens souvent), mais mes lancers flottent bien en dehors de la zone. Je vais m’y tenir un peu et l’essayer dans d’autres modes, mais je vais peut-être revenir à l’excellent (et éprouvé) système de chronométrage.

Les défis de Road to the Show et l’approche du clubhouse sont pratiquement inchangés, à l’exception des chargements plus rapides et des menus encore plus propres. Cela reste un jeu amusant, surtout quand on sait que mon personnage de Road the Show peut passer à Diamond Dynasty, un autre mode que j’ai brièvement testé.

MLB The Show 21

L’élément de collection de cartes est plus important que jamais dans Diamond Dynasty, tout comme le nombre de possibilités de jeu. Avant même d’entrer sur le terrain, mon équipe me semblait plus redoutable que par le passé, et le jeu m’a offert un tas de Cubs (l’équipe que j’ai notée comme étant ma préférée) dans les premiers packs que j’ai ouverts, dont l’un était lié au tutoriel de Diamond Dynasty. Encore une fois, l’interface de ce mode est fantastique et les temps de chargement réduits sur PS5 vous permettent de passer rapidement d’un défi à l’autre ou d’une partie à l’autre.

J’ai encore des jours de jeu devant moi, mais je peux déjà dire que MLB The Show 21 est un jeu d’enfer. La première impression qu’il donne est forte, et son aspect est absolument époustouflant. L’éclairage, la fluidité des animations, la netteté de l’image ; tout est criant de qualité. The Show est évidemment le meilleur jeu de baseball de l’année, mais c’est aussi depuis longtemps l’une des meilleures séries sportives, point final. D’après ce que j’ai vu jusqu’à présent, cette nouvelle version perpétue cet héritage de manière amusante, inventive et profonde.