Menu Fermer

L’histoire de Starflight, le sandbox de science-fiction d’EA qui a ouvert la voie à Mass Effect.

Il est incroyable de penser que Starflight, développé par Binary Systems et l’un des premiers jeux publiés par Electronic Arts, ne soit pas plus connu aujourd’hui. Conçu au début des années 80 par Rod McConnell et Jim Yarborough, leur idée était de créer un jeu d’exploration spatiale ouvert avec des rencontres aléatoires et la collecte de ressources. Aujourd’hui, on pense à No Man’s Sky, Mass Effect ou Elite Dangerous ; même en 1986, lorsque l’original pour PC de Starflight a finalement été publié, rien de tel n’existait, malgré des parents éloignés comme le jeu de commerce spatial Elite.

Vers la fin de l’année 1982, McConnell a créé une société, Ambient Designs, pour travailler sur le concept – connu à ce moment-là sous le nom de Starquest – avec la bénédiction de l’éditeur embryonnaire. L’un de ses premiers employés est le programmeur Alec Kercso. “J’étais en dernière année à l’université de San Diego quand j’ai rencontré Rod”, raconte Kercso. “À l’époque, la plupart des gens, et certainement la plupart des étudiants, n’avaient pas d’ordinateur personnel à leur bureau et, comparé à aujourd’hui, il n’y avait pas autant de jeux disponibles.” Tout en terminant son diplôme de linguistique, Kercso se souvient avec émotion d’avoir joué à des aventures classiques comme Rogue et Zork, appréciant les aspects d’exploration et de résolution d’énigmes qu’ils présentaient tous deux. En février 1983, il passe un entretien pour un poste de programmation chez McConnell et retourne à l’université avec un emploi et un livre sur le langage de programmation Forth. Il a également acheté un Atari 800, l’ordinateur familial auquel Starflight était destiné.

Greg Johnson étudiait également la linguistique (en fait une sous-division connue sous le nom de bio-linguistique) et partageait la chambre de Kercso à l’université. Curieux de découvrir le projet passionnant dans lequel son ami s’était engagé, Johnson s’est intéressé à Starflight et a apporté quelques contributions clés. “Quand je suis arrivé sur le projet, j’étais très enthousiaste à l’idée de créer un univers entier, une histoire profonde et des races extraterrestres avec des personnalités tout en mettant le joueur dans une grande aventure. J’ai réussi à les convaincre, et le projet a changé de direction”, explique-t-il. L’une des facettes les plus mémorables de Starflight, son histoire globale, agrémentée d’un rebondissement extraordinaire, avait été mise en route.

Lire la suite