Menu Fermer

Oddworld : Soulstorm – Compte rendu en cours

Oddworld : Soulstorm a été lancé aujourd’hui, et vous vous demandez probablement où en est notre critique. Nous n’avons reçu notre code qu’hier en fin d’après-midi, donc je suis encore en train de jouer. En attendant, je me suis dit que j’allais vous donner mes premières impressions sur le jeu.

Jusqu’à présent, j’apprécie Soulstorm, principalement parce qu’il résout immédiatement mon principal problème avec le jeu original Abe’s Oddysee et son remake, New ‘n’ Tasty ! : la rigidité des plateformes. Soulstorm est beaucoup plus fluide ; Abe a même un double saut, ce qui est une bonne chose car Soulstorm démarre avec un jeu de plates-formes intense et rapide. J’aime avoir la confiance nécessaire pour courir, attraper et grimper sur les plateformes sans avoir à penser aux contrôles. Le jeu a toujours le même schéma de contrôle général, mais j’ai eu beaucoup moins de problèmes pour effectuer des actions de base comme viser et lancer des objets.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de m’amuser avec le nouveau système d’artisanat. En revanche, je me suis étonnamment passionné pour les badges. Ces niveaux d’accomplissement pour des actions comme la découverte de zones secrètes ou la collecte de bouteilles ne sont pas l’ajout le plus robuste, mais ils ajoutent une petite incitation amusante pour fouiller les niveaux plus en profondeur. Contourner les Sligs est toujours aussi amusant, même si c’est parfois un exercice frustrant d’essais et d’erreurs pour trouver la bonne façon de les éviter, de les distraire ou de les piéger. Un compteur qui indique leur état d’alerte aide beaucoup. Maintenant, vous savez exactement à quel point vous les déclenchez et quand ils oublieront Abe et réinitialiseront leurs patrouilles.

Je joue sur PS5, et le jeu a l’air parfaitement bien en termes de fidélité graphique, mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous fasse tomber à la renverse. Cela dit, la direction artistique délicieusement bizarre d’Oddworld transparaît, et c’est cool de voir ces bizarreries familières encore plus belles que dans New ‘n’ Tasty. Je suis déçu par certains des temps de chargement. Ils ne sont pas horribles, mais ils sont suffisamment longs pour que je les ressente comme un frein, compte tenu de la plateforme sur laquelle je joue.

Plus que tout, Oddworld : Soulstorm est définitivement plus qu’un Oddysee d’Abe avec quelques améliorations et ajouts dont je ne suis pas sûr qu’ils soient bons ou non pour le moment. Je passe un bon moment dans l’ensemble et j’ai hâte de voir comment il évolue. Le jeu est disponible dès maintenant et est offert par PS Plus pour PS5, donc si vous lisez ces lignes, il y a de fortes chances que vous y soyez déjà plongé. Ma critique devrait être publiée dans le courant de la semaine, mais j’aimerais connaître vos impressions dans les commentaires !