Menu Fermer

Crysis Remastered PC : Le DLSS est ajouté – mais les problèmes majeurs sont-ils résolus ?

Cela fait plus de six mois que Crysis Remastered a été lancé sur PC et il est juste de dire qu’en tant que grand fan du jeu original, j’ai été déçu par sa réapparition. Bien qu’il y ait beaucoup de choses à louer, l’héritage des ports Xbox 360 et PS3 a fait que certains aspects du jeu n’étaient pas à la hauteur de l’original de 2007, tandis que les performances du CPU n’étaient pas là où elles auraient dû être. Le patch 2.1 d’aujourd’hui est un bon point de départ : il apporte de véritables améliorations, le contenu manquant a été restauré et, pour les propriétaires de cartes GeForce RTX, l’inclusion de la mise à l’échelle de l’IA DLSS améliore considérablement les performances dans les scénarios où les graphismes sont limités.

Il n’y a pas grand-chose à dire sur l’implémentation du DLSS, si ce n’est qu’elle est tout aussi impressionnante que les autres sorties récentes et qu’elle constitue un excellent complément au jeu. Une fois de plus, certains éléments de la présentation visuelle sont améliorés par rapport au rendu natif et, bien qu’il y ait quelques images fantômes de type TAA, elles sont à peine perceptibles dans le feu de l’action. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cette utilisation particulière de DLSS, c’est que la netteté post-processus peut être ajustée manuellement dans la console de commande – un accès que j’aimerais bien voir comme un standard dans tous les titres supportés par DLSS. En fin de compte, plus vous descendez dans l’échelle de puissance de la RTX, plus le boost donné par DLSS est impressionnant, au point que même dans une scène à forte intensité de GPU, la relativement modeste RTX 2060 devrait être confortablement capable de dépasser les 60 images par seconde en résolution 1440p. Elle est même capable d’atteindre une résolution de 4K, ce qui signifie que les cartes RTX haut de gamme devraient être capables d’atteindre ce résultat sans trop de problèmes.

Au-delà du DLSS, je suis heureux d’annoncer que de nombreuses améliorations ont été apportées à Crysis Remastered depuis que nous l’avons regardé pour la première fois : les problèmes liés aux commandes des combinaisons sont résolus et le changement de mode en mouvement est corrigé, ce qui permet d’enchaîner les sauts en mode vitesse comme vous avez pu le voir dans vos vidéos de ninja en nanosuit préférées. Le fameux niveau Ascension, absent des portages PS360 et de Crysis Remastered, est maintenant de retour et se joue très bien, contrairement à l’original de 2007 qui peut encore dérouter même les processeurs les plus puissants de l’ère moderne. Ascension présente même le bon effet de brouillard volumétrique de la version originale du jeu dans le Cry Engine 2, dont l’omission dans le remaster était un autre problème… et qui, étonnamment, n’a toujours pas été corrigé.

Lire la suite