Menu Fermer

Les aspidistras maléfiques et Noel Edmonds – comment un obscur jeu télévisé a contribué à façonner le jeu dans les années 80

C’est un fait peu connu, mais la vue d’une plante aspidistra vacillante peut provoquer des flashbacks assez puissants pour tous ceux qui ont grandi dans les premières bouffées de chaleur de l’ère des ordinateurs domestiques du début des années 80, et tout cela grâce à une émission de télévision pour enfants appelée The Adventure Game. Une sélection d’épisodes de cette curiosité presque oubliée a récemment été ajoutée au service de streaming Britbox, et il existe également un coffret DVD contenant tous les épisodes survivants. Si vous vous intéressez à l’évolution du jeu, c’est une étude de cas fascinante.

Le jeu d’aventure a été créé en 1979 par Patrick Dowling, producteur chevronné de la BBC pour enfants, qui avait déjà présenté des émissions marquantes pour l’époque, comme Why Don’t You… ? et qui a fait venir l’artiste de renom Tony Hart sur nos écrans dans Vision On et plus tard Take Hart. L’idée lui est venue de son intérêt pour Colossal Cave Adventure, le jeu informatique qui définit le genre, écrit par Will Crowther en 1977 pour le hulking des ordinateurs centraux, et de la popularité croissante de Dungeons &amp ; Dragons au Royaume-Uni. Dowling s’est également inspiré de l’adaptation radiophonique à succès du Hitchhiker’s Guide to the Galaxy et voulait que Douglas Adams écrive pour son émission, mais la production de l’adaptation télévisée de son livre a rendu la chose impossible.

Le jeu d’aventure est le précurseur de The Crystal Maze, qui a inspiré des séries ultérieures comme le classique culte Knightmare et est un exemple pionnier du concept désormais populaire de “chambre d’évasion”. Dans chaque épisode, un trio de célébrités de la BBC à prix abordable a été transporté, par la magie de la chromatographie, sur la planète Arg où ils sont testés par les habitants ludiques mais gentiment sadiques, les Argonds. Ces bêtes reptiliennes apparaissent parfois sous leur forme naturelle, le genre de tenue de monstre à petit budget qui maintient le Docteur Who à flot, mais elles sont surtout représentées sous forme humaine. Un personnage, un oncle Argon grincheux, préférait n’apparaître que sous la forme de cette aspidistra menaçante et unique en son genre, secouant furieusement ses feuilles devant les concurrents grâce à l’acteur de R2-D2, Kenny Baker, qui se cachait dans son piédestal et le faisait rouler sur un tricycle d’enfant.

En savoir plus